Nouveau MOOC
-A +A

Histoire des représentations et du traitement de la folie

L'UFR Etudes psychanalytiques lance un MOOC, début octobre, sur l’histoire des représentations et du traitement de la folie. Par une approche pluridisciplinaire et collaborative, il questionne un enjeu contemporain au cœur de l’évolution sociale. Nous avons rencontré Pascale Baligand, psychologue clinicienne à Paris Diderot et coordinatrice du MOOC.

Le MOOC pour encourager le numérique

L’idée de ce nouveau format de cours va de pair avec une mutation nécessaire des supports, liée à la révolution numérique. C’est ce qui motive en grande partie ce projet, comme le souligne Pascale Baligand : « Ce MOOC s'inscrit dans la continuité d’une politique de promotion des supports numériques dans la pédagogie, amorcée par le département d’études psychanalytiques depuis plusieurs années. C’est aussi une démarche plus globale au niveau de l’université. »  

D’ailleurs, ce n’est pas la première initiative d’adaptation à ce bouleversement. En effet, l’utilisation de ressources en ligne dans certains cours traduit déjà cette initiative. Au département de psychanalyse, il existe depuis trois ans déjà un enseignement d'introduction à la sémiologie en première année, utilisant des supports vidéos d’entretiens cliniques. Un second cours verra bientôt le jour.

La conception de ce cours en ligne de six séances est donc traversée par une problématique qui n’est pas nouvelle pour le monde professionnel et universitaire. Pascale Baligand elle-même n’en est pas à son premier coup d’essai sur le sujet et c’est pour cela qu’elle a été choisi pour participer à la coordination du MOOC aux côtés de Kévin Poezevara et Soizic Gauthier (Attachés Temporaires d’Enseignement et de Recherche au département) : « Etant référente numérique pour le département et responsable de ce premier enseignement, j'ai naturellement été contactée par Kévin Poezevara, psychologue clinicien à Paris Diderot. C’est lui qui a eu l’idée de ce MOOC. Il s’est particulièrement investi dans sa conception et sa réalisation, accompagné d’un graphiste extérieur, M. Frédéric Uran."

En coulisses, un travail collaboratif 

Le Centre de Recherche Psychanalyse, Médecine et Société et le département ont reçu le Prix de l'innovation pédagogique numérique de Paris Diderot en 2017, ce qui leur a permis de financer le MOOC.

C’est aussi une réalisation collective. Pascale Baligand explique ainsi le travail des trois ATER : « Notre rôle est de proposer et de concevoir les supports, d'assurer la mise en œuvre pédagogique sur la plateforme et de veiller au bon déroulement de la session. »

Elle a aussi été amenée à communiquer et « porter le projet auprès des instances universitaires, notamment le Prix ». D’autre part, le choix des intervenants a été effectué grâce aux « conseils éclairés » de Claude-Olivier Doron, maître de conférence au département Histoire et Philosophie des sciences, selon les critères suivants :

 « Afin de proposer un tour d'horizon aussi large que possible sur la thématique, nous avons choisi des intervenants à la fois intérieurs et extérieurs à notre discipline : historiens, sociologues, anthropologues, psychiatres, juristes, commissaires d'expositions ». Bien sûr, chaque enseignant conférencier est un acteur et collaborateur à part entière de ce MOOC.

Ainsi, Pascale Baligand nous livre quelques secrets sur la réalisation : « La répartition est faite selon les champs de spécialisation de chacun et selon les périodes historiques, chaque épisode thématique suivant une chronologie allant de l'Antiquité à nos jours. La réalisation du MOOC consiste ensuite à interviewer les intervenants les plus pertinents sur les thématiques abordées, et à monter ensemble les séquences pour obtenir six épisodes d'environ une heure. »

Les six séances répondent aux six thématiques suivantes, considérées en lien avec le concept de folie : Possession, Lieux, Classifications, Soins, Responsabilité, Effets de vérité. Le tournage a eu lieu dans certains des plus beaux lieux du patrimoine français, notamment à la Bibliothèque Henri Ey de l'Hôpital Sainte-Anne et dans différents musées (le Louvre, Quai Branly, Moyen-Age de Cluny, Histoire de la Psychiatrie à Clermont de l'Oise…).

Le grand public, acteur de la recherche

Il faut aussi s’interroger sur le public visé par le MOOC. En l’occurrence, il vise les étudiants, pour qui il constitue un complément de formation, et un public plus large, de curieux. Les MOOCs deviennent alors un nouveau support de formation et même, une nouvelle modalité d’apprentissage ouverte à tous. Ces deux cibles occupent une place importante pour la recherche puisque « Le fait de permettre à nos étudiants d'avoir accès à des conférenciers de différents domaines est un vrai gain pédagogique. Le fait de pouvoir contribuer à des débats importants dans notre domaine en touchant un large public est aussi très important. »

L’intérêt du grand public n’est pas toujours chose aisée mais ici, il s’explique par la thématique abordée, comme l’analyse Pascale Baligand : « Ce MOOC est une manière de questionner et de mettre en perspective les débats contemporains sur la santé mentale à partir de six grandes thématiques essentielles dans l'histoire de la folie. Il s'adresse donc autant aux étudiants en psychologie, en sciences humaines et en santé qu'aux personnels soignants, et au grand public, car ces débats concernent les évolutions de la société dans son ensemble. » Les représentations de la folie, en effet, révèle un certain nombre de paradigmes et d’imaginaires, historiques et sociaux qui façonnent encore notre regard sur ces pathologies.

En tout cas, l’ouverture des MOOCs à un public plus large est aujourd’hui un enjeu important pour la communauté universitaire car elle démocratise l’accès au savoir spécialisé. Pascale Baligand est enthousiaste à ce propos : « L'intérêt est de pouvoir avoir accès en ligne à des conférences de spécialistes, sans nécessairement reprendre un cursus universitaire. Cela permet une ouverture et une flexibilité intéressantes. Pour ceux qui le souhaitent, l'obtention d'un certificat permet de valider le MOOC et d’obtenir une reconnaissance, comme une vraie formation supplémentaire. »

Pour vous inscrire ... 

Vous avez jusqu'au 30 novembre 2018 pour vous inscrire par mail : moochrtf2018@gmail.com (le nombre de places étant limité)

Le MOOC a lieu du 8 octobre au 10 décembre.

Nous vous donnons rendez-vous le 1er octobre à l’Amphithéâtre Turing (Sophie Germain) à 18 heures pour l’avant-première de lancement de ce MOOC.

 

UFR Etudes psychanalytiques

L’UFR d’Études Psychanalytiques a été fondée en 1971, avec le projet de promouvoir la formation et la recherche en psychanalyse, en psychopathologie et en psychologie cliniques.