Vie des associations étudiantes
-A +A

Le Septième, le journal étudiant consacré au cinéma

Créé en 2013, ce magazine cinématographique constitue l’un des pôles de l’association Cinésept. Son but ? Réaliser un journal de qualité consacré essentiellement au cinéma. L’enjeu est de partager l’actualité cinématographique et de susciter l’intérêt pour le septième art ; mais aussi d’offrir un support aux étudiants qui souhaitent s’exprimer dans un domaine qui les passionnent. Elu meilleur journal étudiant de France en 2014 par le jury Kaleidoscoop (concours national des journaux jeunes de l’association Jets d’encre), Le Septième participe au prestige de notre université.

 

Transmettre une culture cinématographique

Fait par et pour les étudiants, il propose un contenu très varié. En effet, nous pouvons y trouver un dossier critique des films récents sortis au cinéma, des interviews de professionnels (réalisateurs, acteurs etc…), des chroniques qui mettent en parallèle deux domaines différents (le cinéma et les jeux vidéo par exemple) et un dossier sur l’actualité du grand écran. Pour le premier numéro de l'année universitaire paru en décembre dernier, les rédacteurs s’étaient inspiré de la rétrospective de la cinémathèque pour parler des cent ans de la révolution d’octobre 1917. « Il est important que le journal s’inscrive dans l’actualité, c’est pourquoi dans le premier numéro nous avons également évoqué les 40 ans de Star Wars » explique le directeur du pôle presse et rédacteur en chef Arnaud Christien. Cet étudiant en deuxième année de cinéma s’exprime sur l’importance d’un contenu hétérogène afin de varier les plaisirs et de susciter l’intérêt de tous les étudiants. « Ce journal ne s’adresse pas nécessairement aux cinéphiles. Chaque étudiant peut toujours trouver une raison de le feuilleter entre deux cours : que ce soit par curiosité, par intérêt ou seulement pour lire la critique d’un film tout juste sorti au cinéma ».

Permettre aux étudiants d’écrire et d’être publié

L’équipe est constituée d’une vingtaine de rédacteurs, d’un rédacteur en chef et d’une graphiste. Il n’y a pas de rédacteurs attitrés, tous les étudiants qui adhèrent à l’association peuvent participer à la rédaction du journal. « Cette année beaucoup de première année en cinéma écrivent pour le journal, ils sont très motivés et rendent souvent leurs travaux en avance ! » se réjouit Arnaud. Pour le rédacteur en chef, Le Septième permet de réunir les étudiants passionnés de cinéma autour d’un projet commun. « Plusieurs rédacteurs écrivaient déjà pour leur blog personnel. Désormais chaque étudiant apporte sa sensibilité au journal, c’est ce qui donne à celui-ci sa propre personnalité ». Arnaud ajoute combien ils sont chanceux de pouvoir voir leurs articles publiés : « on ressent une certaine fierté et c’est toujours un plaisir de pouvoir distribuer le journal dans lequel nous avons écrit à nos proches ». Il exprime également toute sa gratitude envers l’université qui apporte son soutien financier à ce projet. « Pour le premier numéro, nous avons bénéficié d’une aide de 1150 euros pour l’impression de 80 pages ».

Développer un savoir-faire professionnel

Le Septième est un journal très formateur pour son équipe. Il permet de poursuivre un projet de bout en bout : de l’idée à la réalisation. Arnaud insiste sur l’importance du dialogue : « on doit apprendre à dialoguer avec d’autres membres de l’équipe qui fournissent un travail différent du nôtre. Je suis constamment en contact avec la graphiste qui donne les directives concernant la mise en page du journal et qui effectue un travail énorme sur celle-ci ». Contacter un imprimeur et préparer un dossier de financement pour récolter l’argent qui fera vivre le journal font également partie du travail. Mais le rédacteur en chef n’est jamais seul pour effectuer toutes ces tâches administratives : « j’ai eu la chance de pouvoir compter sur l’aide du BVE et des anciens membres de l’association ». Finalement les étudiants savent s’entraider pour concrétiser des projets de qualité. Cette année, Arnaud souhaite aller plus loin en améliorant l’aspect et la mise en forme du journal : « le cinéma est un art visuel. Le journal doit donc lui rendre justice en proposant un format qui attire l’œil des lecteurs. Il doit donner envie de le lire et d’y écrire »

Association étudiante

Cinésept

propose des projections/débats en présence d’auteurs, des battles vidéos, un soutien à la réalisation de courts métrages, des ateliers techniques et scénaristiques, un ciné-club et la réalisation d’un journal mensuel.