Vous êtes ici

Vie associative
-A +A

Opium Philosophie

Vous êtes créatif et passionné de philosophie ? Opium Philosophie recherche des auteurs et des artistes : du texte au dessin en passant par la photo ou la sculpture… tous les médiums sont attendus ! Découvrez le profil de cette association interuniversitaire grâce à Nicolas, rédacteur en chef de la revue et étudiant en Master 2 Sociologie et anthropologie spécialisé en Politiques culturelles à Paris Diderot.

Entre répondre aux sms, rédiger des mails, publier une critique de blog ou encore tweeter sur l’actualité… il vous reste tout juste le temps de rejoindre une association ! Tout est une question d'organisation : « Comme chaque membre d’Opium, mon travail au sein de l’association est mené en parallèle avec mes études » raconte Nicolas. Opium Philosophie est un bon prétexte pour laisser libre cours à votre créativité en jouant avec les mots, les images et les sons. Justement cette année, pour le 7e numéro de la revue, le thème est « Le rythme » !

Prendre la parole

Opium Philosophie a été créée en 2012 et, d’après son rédacteur en chef, elle a pour ambition d’offrir un espace de parole et de réflexion aux étudiants ainsi qu’une première expérience d’écriture hors du cadre académique. Nicolas a d'ailleurs profité d'un appel à candidature sur Facebook pour tenter sa chance au sein du journal. Il raconte : « Je connaissais la revue depuis plusieurs années mais je la suivais de loin lorsque j'étudiais à Lille puis à Lyon. J'étais en voie de finir mon stage en juillet dernier lorsque j'ai vu sur Facebook l'appel à candidature pour le renouvellement du comité de rédaction. L'idée de cette revue me plaisait beaucoup et c'était l'occasion d'y contribuer activement en prenant la parole ! »

Il existe différentes façons de prendre la parole : à travers le dessin, la peinture, la photographie et bien sûr l’écriture. Opium Philosophie s’intéresse à tous les types de contenu et de profils, c’est d’ailleurs Nicolas qui l’affirme : « Il s’agit d’une association interuniversitaire qui se nourrit de cette richesse pour intégrer en son sein des étudiants aux parcours et horizons d’études variés ». Il ajoute : « La parole étudiante peut s’exprimer chez les auteurs aussi bien à travers le thème annuel que nous choisissons (cette année, c’est le rythme), mais aussi dans notre hors-dossier où la critique littéraire, philosophique et artistique se mêle aux tribunes et à des articles originaux. L’expression étudiante prend en outre une forme artistique avec les œuvres graphiques créées pour entrer en correspondance avec les textes ». L'alliance de ces différentes formes artistiques nécessite alors un travail d'équipe efficace.

S'ouvrir au monde

Il est toujours plus intéressant d’ouvrir ses colonnes à des contributeurs aux profils variés. Ce qui suppose de travailler en équipe avec des personnes qui viennent d’horizons différents. Pour Nicolas, cette confrontation a toutes les chances de se révéler enrichissante : « Notre association se nourrit de cette richesse pour intégrer en son sein des étudiants aux parcours et horizons d’études variés ». C’est aussi ce qui facilite l’ouverture d’esprit puisque les étudiants pourront élargir leur champ de vision et développer leur esprit critique. Nicolas insiste sur cet aspect d’ouverture : « la revue s’adresse à toute personne intéressée par la philosophie, quel que soit son parcours. Elle est à la fois rigoureuse sur le plan intellectuel, mais aussi accessible au plus grand nombre ».

S'ouvrir au monde c'est aussi prendre le risque d'allier ses études avec une activité qui exige du temps. Pour Nicolas, c'est une organisation qui fonctionne plutôt bien puisqu'il explique : « Ces deux activités s'articulent bien : l'université me laisse suffisamment de temps libre pour pouvoir pleinement m'investir dans l'association. Parfois, il y a des chevauchements, des urgences d'un côté ou d'un autre, mais cela reste tenable ».

S'investir dans une passion

Nous avons tous un intérêt marqué pour certains sujets. Quelle que soit la passion qui vous anime, vous gagnez à la développer, à la respecter et à vous y investir. Opium Philosophie l’a bien compris puisque la revue s’organise en plusieurs pôles afin de proposer différents domaines d’activité.

« Les différents pôles de l’association (revue, audiovisuel, événements, engagement) permettent aux étudiants de se consacrer aux domaines qui les intéressent. Ces derniers peuvent dès lors gérer l’édition des textes pour la revue ou pour notre site, organiser des cinés-philos (les « cinesthésies »), des cafés-philos, des conférences, amener la philosophie dans le milieu carcéral et à l’école pour les plus jeunes, ou encore sur scène (les « plateaux-philos »  ou lors de performance artistique, comme cette année dans un club parisien) » précise Nicolas. Ce champ d'activité très large permet une grande liberté et c'est d'ailleurs ce qui a plu à Nicolas : « Ce qui me plaît à Opium c'est la grande liberté dont nous disposons pour mener à bien nos projets. Par-delà les relectures, les discussions fructueuses avec les auteurs, l'édition ou la mise en page de la revue, nous pouvons développer les partenariats de l'association, organiser des conférences en lien avec le pôle communication, etc ».

Pour le rédacteur en chef, Opium Philosophie est une belle expérience humaine et professionnelle. Il affirme qu’« être membre de l’association, c’est apprendre le travail en groupe, le sentiment d’apporter quelque chose à un beau projet, de partager une expérience forte au sein d’une équipe où sont rendus consonants le sérieux de l’investissement, l’intérêt pour la philosophie et une grande convivialité ».

 

 

Opium Philosophie c'est aussi...

  • Une radio
  • Une revue
  • Des ateliers
  • Des conférences
  • Des évènements

 

Pour devenir membre de l'association, vous pouvez envoyer vos créations avant le 15 novembre à l’adresse opium.revue@gmail.com.