Exposition photographique
-A +A
16.05.2019 - 30.06.2019
Université Paris Diderot - Hall des Grands Moulins - 16 rue Marguerite Duras 75013 Paris

Amérasiens, honteux de vivre

Le photographe Rémy Gastambide est né en pleine guerre du Vietnam de l'union d'une femme vietnamienne et d'un soldat afro-américain. Au cours des années 90,  lors de voyages entre le Vietnam et les États-Unis, il s’est aventuré sur les traces des autres "enfants de la honte". Ses photographies explorent la condition douloureuse de milliers de jeunes métisses, traités par la société vietnamienne comme de véritables parias.

Dans un contexte d’investissement mémoriel, l’affrontement franco-indochinois semble avoir été oublié. Ces mémoires éclatées, conflictuelles, proviennent d'expériences historiques ancrées dans un contexte de guerre froide et de décolonisation. Les unions dont sont issus les ressortissants concernés sont, dans la grande majorité des cas, postérieures à 1940. Le phénomène concerne non seulement la métropole et les départements antillais, mais encore toutes les nations de l’ancien empire colonial, en raison de la forte présence de soldats dit «coloniaux» au sein de l’armée française pendant la guerre d’Indochine.
 

table-ronde & VERNISSAGE DE l'exposition : 16 mai à 19h


Table ronde "Le métissage en situation coloniale et post-coloniale"
Dominique Rolland, anthropologue, enseignante à l'INALCO, animera cette rencontre avec des intervenants issus des milieux littéraire, universitaire et associatif : Philippe Franchini, écrivain ; Stéphane Ly Cuong, réalisateur ; Pierre Brocheux, historien.

Le court-métrage "Allée des jasmins" de Stéphane Ly Cuong sera projeté en séance.


Vernissage de l'exposition "Amérasiens, honteux de vivre : les enfants métis de la guerre du Vietnam"" en présence du photographe Rémy Gastambide

L'exposition et la table ronde font partie du festival pluridisciplinaire Mémoires métisses d'Indochine,  qui prend place dans le 13e arrondissement, sous le signe du dialogue et de la rencontre. La première partie s'est déroulé au centre d'animation René Goscinny, les 12 et 13 avril. Trois étudiants en Master 2 Sociologie et Anthropologie, spécialité  Politiques culturelles, organisent l'évènement : Marion Bourzeau, Laurène Colin, Louis Piat. Ils ont fondé l'association Explorateurs de mémoires.

> En savoir plus sur le festival et l'association Explorateurs de Mémoires

Thématique >
Nature >
Mots clés >