10 ans BGM
-A +A

Le numérique au service de la documentation

L’arrivée du numérique dans les bibliothèques universitaires a initié des changements brusques, mais remarquables. Cependant, le numérique ne se substitue pas à l’accompagnement ou aux espaces de travail, mais est plutôt comme un outil d’amélioration continue des services proposés par ces lieux de documentation.

Les changements apporté par le numérique

Le numérique a activé de nouvelles manières de penser les services et l’accueil des publics, mais aussi de travailler au sein même des bibliothèques.

Outre la mise à disposition d’œuvres et de documents à la consultation en ligne, s’est inscrite en profondeur une modification du fonctionnement des bibliothèques et du SCD, et donc du travail des agents.

Cette évolution a dans un premier temps remodelé la façon de travailler. Le service Bibcen, à l’origine chargé de cette « transition numérique », a été supprimé et remplacé par une formation continue des personnels des bibliothèques afin que tous soient à l’écoute et puissent aider et accompagner tous les publics dans la prise en main des nouveaux outils numériques.

Le changement s’inscrit également par la mise en place d’outils plus performants, comme par exemple le nouveau SGBM (système de gestion des bibliothèques mutualisé). Ce logiciel permettra d’améliorer l’expérience de la recherche d’œuvres et d’auteurs pour les publics, mais aussi le travail des agents dans le signalement et le renouvellement des collections.

Le mouvement engendre une mutation des habitudes : la numérisation des thèses et productions internes et l’une des missions du SCD. Obligatoire depuis le décret du 29 août 2016, l’université est passée depuis janvier 2018 au format numérique uniquement. Ce travail, conséquent, est réalisé par le SCD, de concert avec l'Institut des Etudes doctorales et les chercheurs.

La mutation de la culture professionnelle des bibliothécaires est inévitable et en continuelle évolution. Cela dans le but d’accompagner les agents sur le long terme pour combler les attentes des publics (l’accueil, la formation…).

Les outils et la documentation

Le SCD a mis en place depuis de nombreuses années des outils pour faciliter la documentation et la recherche des publics. Le site internet du SCD regroupe tous les services dédiés à ces besoins. L’utilisation aisée permet de retrouver un vaste panel de titres de presse, de nombreux e-documents ou encore des applications spécifiques à certaines disciplines telles que VisibleBody ou E-anatomy. Le compte « lecteur », propre à chaque inscrit, permet de suivre et d’enregistrer les emprunts en cours et/ou réalisés.

Plus récemment, L’application Affluences est lancée. Dans un premier temps pour les bibliothèques Villemin et Bichat, elle permet de connaître en quelques clics le taux d’occupation de ces lieux, le temps d’attente estimé avant de pouvoir aller y étudier (nombre de places assises bientôt disponibles par exemple) ou encore alerte lorsqu’une fermeture exceptionnelle est prévue. Cette application a été mise en place également à la bibliothèque des Grands Moulins le 27 mars dernier.

Ces outils et adaptations résultent de consultations et d’enquêtes réalisées auprès des publics et à certains besoins.

 

Le numérique ne signifie pas pour autant la substitution aux espaces de partage proposés par les bibliothèques, centraux dans la communauté et le travail universitaires !

Mots clés >